Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Réhabilitation d'une Habitation à bon marché centenaire

Actualités

Réhabilitation d'une Habitation à bon marché centenaire

Au 247, de la rue Marcadet dans le 18e arrondissement se dressent 469 logements sociaux d’une résidence HBM dont la première pierre a été posée il y a 100 ans, en 1917. Ces grands ensembles, d’une grande qualité architecturale, sont à l’origine du logement social et ont très largement contribué à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Dans cette résidence centenaire, Paris Habitat lance un important programme de réhabilitation et de requalification.

HBM-rue-Marcadet-Paris-Habitat-centenaire

Démarrée en 1917, la construction du groupe Marcadet, rapidement arrêtée, s’achèvera finalement en 1922. Il constitue l’une des toutes premières opérations réalisées pour l’Office public d’habitations à bon marché de la ville de Paris (OPHBMVP) qui lance en 1912 quatre concours pour la construction d’HBM rue de la Solidarité (20e), rue Fontaine-à-Mulard (13e), passage Vignon (15e) et, rue Marcadet dans le (18e) arrondissement.

L’équipe composée des architectes Jean Hébrard, Félix Dumail et Antonin Trévelas, qui décèdera pendant la Première Guerre mondiale, est lauréate du concours en 1914. La construction de la résidence Marcadet s’inscrit dans une période marquée par un investissement intellectuel considérable aboutissant à des réalisations remarquables d’inventivité programmatique, architecturale et urbaine. Ces HBM, porteurs d’un projet social mais aussi hygiéniste, représentent à l’époque un progrès considérable pour les ménages modestes qui y logent.

Après plusieurs phases de travaux menées entre 1987 et 2006 (création ascenseurs, création salles d’eau, remplacement fenêtres, installation chaudières individuelles) l’Office lance une opération de réhabilitation et d’amélioration thermique des bâtiments (Plan climat), et la requalification des espaces. L’objectif est d’améliorer le cadre de vie des locataires et de répondre aux attentes des ménages.

 

Un projet concerté et soumis au vote des locataires

Dans un premier temps, une réunion publique a permis de présenter un premier projet. Puis, des entretiens individualisés ont été réalisés entre le 24 novembre et le 16 décembre fin 2016 au domicile des locataires pour permettre d’affiner les orientations du projet. Ensuite, l’Office a invité les locataires volontaires à venir participer à la réflexion sur l’aménagement des parties communes intérieures et espaces extérieurs et des locaux partagés. Enfin, une Maison du projet, véritable lieu d’échanges, a été créée. En 2017, deux autres réunions publiques ont eu lieu à la mairie du 18e arrondissement et deux logements témoins ont été présentés aux locataires. Le vote qui devait déterminer la réalisation du projet s’est déroulé le jeudi 21 décembre. 78 % des locataires se sont prononcés favorablement pour la réalisation de ce projet de réhabilitation (52 % de participation).