Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Un local OM en terre crue pour les Frères Peignot

Actualités

Un local OM en terre crue pour les Frères Peignot

Dans la cour de l’immeuble du 21, rue des 4 Frères Peignot (Paris XVe), un nouveau local à ordures ménagères intégrant le tri sélectif vient d’être créé sous le signe de l’innovation architecturale et sociale. Il a été inauguré hier soir avec les habitants.

inauguration-local-poubelles-terre-crue-paris-habitat180417-freres-peignot-macro

​La programmation initiale envisageait  la réalisation d’un local standard en parpaings de ciment. Cependant, compte tenu de la qualité architecturale du site, et de la volonté de Paris Habitat de réduire l’impact environnemental, la programmation de ce projet a été revue. La construction du local a ainsi muté vers une recherche constructive «bas carbone » en y associant une exigence d’utilité sociale et collective dans sa inauguration-local-poubelles-terre-crue-paris-habitat180417-freres-peignotmise en œuvre. Paris Habitat a ainsi décidé de réaliser ce local en terre crue, matériau local géo-sourcé, à faible empreinte carbone, sain et réutilisable dont le démantèlement ne génère pas de déchets car la construction durable c'est aussi penser l'ensemble du cycle de vie du bâtiment.

La construction en terre crue, ses techniques et ses atouts, étant méconnus des acteurs du bâtiment comme du grand public, il est apparu essentiel, tout au long du projet, de sensibiliser et de mobiliser tant les entreprises que les habitants pour une meilleure compréhension et acceptation de cette nouvelle construction. Plusieurs réunions d’information et d’échanges avec les habitants, des ateliers de fabrication de briques avec les enfants du site, et des journées portes ouvertes ont permis d’expliquer le projet, de déconstruire des idées reçues et de visiter le chantier.

 

La toiture, la « 5e façade », a été végétalisée

Réalisé à coût constant, la volonté de Paris Habitat était de réduire l’incidence environnementale de la construction mais aussi, de privilégier et valoriser le travail des hommes pour aller vers une plus grande intensité sociale du projet. Pour cette construction, par exemple, les briques ont été directement achetées à leur fabricant dans un rayon proche. Le maître d’œuvre a assuré la coordination des cinq entreprises et l’expertise de la mise en œuvre du matériau. En lien avec la régie de quartier, des maçons en réinsertion professionnelle, ont également contribué à ce construction-local-poubelles-terre-crue-paris-habitat-180417-freres-peignotchantier. Le local aura coûté 49 600 € HT pour 20 m² (un coût légèrement moins élevé que le projet d’origine proposé par une entreprise tous corps d’état pour une solution « standard »).

Aujourd’hui, le nouveau local, réalisé en briques de terre crue, s’intègre parfaitement au site, bénéficie d’une ventilation naturelle et continue et, de la lumière naturelle. Enfin, la toiture, la « 5e façade », celle qu’on voit davantage depuis les balcons, a été végétalisée.