Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

L’avenir de nos parkings

Actualités

L’avenir de nos parkings

​Face à une baisse de la motorisation des ménages à Paris et dans la petite couronne, aux bouleversements consécutifs à l’essor des mobilités douces mais aussi au déficit foncier permettant de répondre à la demande en logements des habitants, Paris Habitat répond en adoptant, parfois aussi en transformant, l’usage de nos parkings.

Jaurès : un garage devenu logements sociaux 

Ce fut il y a quelques années encore le gigantesque « garage Renault de la Porte de Pantin », situé à proximité de la Philharmonie de Paris, et d’une surface de plancher totale de plus de 30 000 m². Le projet porté par Paris Habitat depuis 2017, développé sur un tiers de la surface, aux côtés d’Emerige, permet aujourd’hui d’entrevoir une offre nouvelle de 149 logements livrés à l’été 2021 pour un coût de 50 millions d’euros. 

Sur ce site divisé en plusieurs copropriétés, Paris Habitat est propriétaire de 74 logements, aux façades en ossature bois, dont 44 logements sociaux et 30 logements intermédiaires. 195 m² d’espaces végétalisés viennent s’adjoindre à cette réalisation. En d’autres termes, voici un site à l’usage bouleversé, qui promeut des solutions innovantes et permet d’accroitre notre offre de logements sociaux.

Répondre à l’essor des mobilités douces

Cette stratégie de reconversion des parkings permet également de contribuer au développement des modes de transports alternatifs, en ouvrant par exemple des parkings au stationnement des mobilités douces. L’objectif principal, ici, est de répondre à la préoccupation des usagers concernant la sécurisation de leur stationnement mais aussi à celle de proposer une offre suffisamment dense et attractive. Gestionnaire de près de 40 000 emplacements à Paris, Paris Habitat a donc noué un partenariat innovant avec la société 12.5 afin de créer des emplacements réservés et sécurisés, ouverts aux habitants de notre patrimoine mais aussi à tous usagers. Plus de 1000 emplacements sécurisés seront ainsi disponibles dans 120 parkings grâce à l’aménagement et la transformation d’emplacements véhicules sur l’ensemble du patrimoine, selon le principe qu’une place de véhicule équivaut à 9 vélos en occupation complète, pour un abonnement mensuel de 18€ ou à 13 trottinettes. 50 parkings ont d’ores et déjà fait l’objet d’un lancement prioritaire pour répondre aux demandes des usagers préinscrits, comme à Falguière (15e) ou à Docteur Potain (19e). 

Optimiser l’usage de nos parkings

Enfin, pour optimiser nos parkings et permettre une meilleure visibilité de notre offre, Paris Habitat développe également une stratégie de co-stationnement à destination de nos habitants, des commerçants et de tout automobiliste à la recherche d’une place. Des concessions ont ainsi été opérées avec les sociétés OnePark et YesPark. Paris Habitat est le premier bailleur à avoir ainsi conclu, dans le cadre de concessions, un partenariat avec ces deux acteurs du co-stationnement afin de commercialiser plus de 4 500 places, réparties dans 144 parkings, sur l’ensemble du patrimoine. Dans le cas de YesPark, le contrat de concession a également intégré la possibilité pour l’opérateur de proposer aux usagers le service de recharge pour un véhicule électrique.