Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Des produits de qualité accessibles à tous dans les quartiers populaires de Paris : lancement de VRAC dans le 19e arrondissement

Actualités

Des produits de qualité accessibles à tous dans les quartiers populaires de Paris : lancement de VRAC dans le 19e arrondissement

​Oui, les produits issus de l’agriculture biologique ou raisonnée sont pour tous !
Favoriser l’accès à des produits de qualité aux personnes des quartiers populaires : tel est l’objectif de l’association VRAC, soutenue par la Ville de Paris et Paris Habitat. Le 27 juin, le projet a été lancé au sein du quartier Danube-Solidarité (19e).

 

vrac-paris-inauguration-epicerie-solidaire-20190627-paris-habitat-pesee

Accompagner l’implantation d’un projet collectif qui contribue à la réduction des inégalités territoriales

Le projet porté par VRAC (Vers un Réseau d’Achat Commun), association née il y a cinq ans à Lyon, a déjà démontré dans plusieurs grandes villes (Lyon, Bordeaux, Strasbourg) sa capacité à réduire les inégalités à la consommation et à favoriser la mixité sociale. Il s’intègre donc parfaitement au volet d’actions menées par Paris Habitat dans le cadre de sa mission sociale.

Engagés pour réduire les inégalités territoriales, la Ville de Paris et Paris Habitat ont activement œuvré pour l’implantation de VRAC dans la capitale, dont la structure a vu le jour à l’automne 2018. Depuis, l’association oriente prioritairement son action sur six quartiers populaires regroupant notamment des logements sociaux gérés par Paris Habitat : la Cité Fécamp (12e), Nationale Clisson (13e), Porte de Vanves (14e), la Cité Charles Ermite (18e), Danube-Solidarité (19e) et les Portes du 20e.

« Soutenir le projet VRAC, c'est accompagner plus globalement nos locataires et contribuer à combiner amélioration du pouvoir d'achat et qualité alimentaire : une mission primordiale pour Paris Habitat. » Stéphane Dauphin, directeur général de Paris Habitat.

 

Un principe simple qui s’appuie sur la coopération et la solidarité

L’idée force de VRAC est de constituer des groupements d’achats afin d’acquérir, en grande quantité, à prix coûtants auprès de producteurs locaux ou dans le cadre du commerce équitable pour les denrées non cultivées en France, des produits qui peuvent être distribués en vrac (fruits secs, pâtes, produits d’entretien…).

Le projet prend appui sur le travail de structures déjà bien implantées – centres sociaux, associations et équipements de proximité… – afin de sensibiliser efficacement les habitant·e·s du quartier. Concrètement, il suffit de souscrire une adhésion à 1 euro, puis de passer commande directement sur Internet ou dans les lieux partenaires. Enfin, une fois par mois, les adhérent·e·s bénévoles, accompagnés par l’équipe de VRAC, prennent en charge l’organisation logistique de l’épicerie éphémère où se déroule la distribution des commandes.

Comme l’explique Aline Di Carlo, directrice de l’antenne parisienne : « On mesure à travers le projet à quel point ces personnes, pour qui l’achat de nourriture peut être une variable d’ajustement du budget mensuel, ont à cœur de consommer mieux et sont conscientes des enjeux environnementaux. »

Lancement de VRAC à Paris dans le 19e

C’est dans le quartier Danube-Solidarité que le projet débute à Paris. Le 27 juin, s’est tenue au café associatif D2L la première épicerie éphémère où les habitantˑeˑs du quartier ont pu venir récupérer les produits qu’ils avaient préalablement commandés. Un moment de rencontre partagé avec les acteurs du projet et les associations locales investies dans l’économie sociale et solidaire.